On vit une époque formidable : “Chronique du 15 février 2017”
15 février 2017
On vit une époque formidable : “Chronique du 17 février 2017”
17 février 2017
Tout afficher

On vit une époque formidable : “Chronique du 16 février 2017”

5 Commentaires

  1. Athos dit :

    C’est marrant d’entendre notre rhétorique reprise comme par magie par ces gens et accréditée par la presse. On a vu des banderoles : “Finis l’impunité, place à la Justice”…

    N’est-ce pas exactement ce que les policiers et le peuple français lui-même demande face à ces “jeunes”, à qui on donne tout sur un plateau et qui demande toujours plus, qui ne cessent de commettre des agressions multiples ?

    L’inversion du rapport de la réalité est effarant. “Nous sommes les innocents, vous êtes les coupables”. C’est la police qui agresse, commet délits et crimes et non ces personnages… Comme si la délinquance depuis des décennies n’existait pas pour eux et n’était que de la pacotille…

    Le même spectacle continue, c’est une réactivation des émeutes de 2005, avec les mêmes personnages médiatiques, etc.

  2. Vico dit :

    Effectivement les émeutiers ont une conscience raciale très net (malgré le lavage de cerveau sur l’inexistence des races etc) à la différence des Européens.

  3. Vulva dit :

    La première affirmation des émeutiers n’est pas territoriale mais raciale.

    Je laisse un article de Boris Le Lay qui l’analyse très bien. http://borislelay.com/index.php/2017/02/13/guerre-raciale-la-decomposition-de-la-france/

  4. Vico dit :

    Bien sur que l’affaire Théo n’est qu’un prétexte pour tous ces casseurs. Merci au Lieutenant pour cette chronique.

     

  5. Florent dit :

    Le Lieutenant cite Bordeaux dans les lieux d’émeutes ces derniers temps, j’ai rien vu dans les gazettes locales quelqu’un aurait des infos pour être tenu au courant des évolutions car j’habite en proche banlieue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *