Orages d’Acier #44 – « L’école en échec »

Emission n°291 : « Panorama Actu – 2017… Dans le Fillon ? »
9 décembre 2016
Revue & Corrigés #13
12 décembre 2016

Ce dimanche, Fréquence Orages d’Acier remplit le bulletin trimestriel de l’Education Nationale, constate le zéro pointé et propose une réorientation.

4 Commentaires

  1. Renaud dit :

    Merci à l’Equipe de MZ de l’approche structurée et fondamentale d’un sujet aussi primordial que l’école.

    Une société peut-elle enseigner une chose dans son école et une autre dans les familles ?  Autrement dit, le choix d’un enseignement ne repose-t-il pas sur le choix d’une société, ou communauté, afin de maintenir son unité (ou cohésion d’un peuple pour un pays) selon des principes ? Ces principes peuvent-ils être issus uniquement sur la pensée humaine du moment donc mouvants selon l’observation d’Héraclyte, ou ne s’agit-il là que d’une illusion cyclique du mouvement déjà observée par Parménide ? La réponse n’est-elle pas historique, comme Jésus-Christ l’avait annoncé dans les Béatitudes ? Il n’y a qu’une Vérité à nos questions.

  2. Renaud dit :

    Concernant le ralliement de catholiques à un quelconque représentant ‘démocrate’ au niveau national a-t-il un sens; surtout quand un système dirigé par des maîtres font élire des candidats choisis par ces mêmes maîtres ? Comment adhérer, honorer et vénérer une structure hiérarchique dans le ciel et l’inverse sur Terre ?  A supposer qu’un vrai système démocratique existe dans le réel, comment les gouvernés peuvent-ils élire le gouvernant ? D’où vient cet illogisme ?

    Comme le formule bien MZ, le vrai travail démocratique ne commence-t-il pas (et s’arrête là d’ailleurs!) à un niveau local pour régler des problèmes locaux et compréhensibles par tous ? Alors je repars au boulot!

  3. Pascal dit :

    L’homme est incapable de maitriser ce qui est trop grand, c’est pour cela qu’ils font construire de grands établissements, favorisant la « réussite » des êtres tièdes, furtifs et obéissant. En construisant de nombreuses petites écoles, le problème serait très vite résolu.

  4. lolo dit :

    Bonjour,

     

    L’ecole est un fait extremement nouveau dans l’histoire de l’homme (et de l’homme europeen). L’immense majorite de nos ancetres (qui, pourtant, nous « valaient bien ») n’y ont jamais mis les pieds. Je n’entends malheureusement pas beaucoup de gens « de chez nous » remettre en cause le bien-fondee meme de l’idee d’ecole.

    Un film a voir  sur la non-scolarisation : Etre et devenir de Clara Bellar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*