Émission n°21 : « Rencontre avec Duarte BRANQUINHO, président de Terra e Povo »
24 octobre 2010
Émission n°22 : « Grèves, retraites, crise sociale… Qu’avons-nous à dire ? »
31 octobre 2010

Revues et livres :

La Nouvelle Revue d’Histoire, Hors série N°1, automne 2010, « L’Afrique, des colonies à l’indépendance« , 6,50 €
Une réussite indéniable pour ce premier Hors série consacré aux ex-colonies françaises en Afrique, hors Maghreb. Dirigé par un Bernard Lugan que l’on ne présente plus, ce numéro dense nous offre une batterie d’arguments et de faits pour déconstruire une vulgate culpabilisatrice imposée depuis plusieurs décennies par une camarilla d’universitaires idéologues et un système éducatif perverti afin de tourner sereinement la page d’une histoire ambivalente qui ne doit aucunement être écrite en noir et blanc.
Nos auditeurs y trouverons notamment, outre un entretien décapant avec Bernard Lugan sur le bilan de 50 ans d’indépendance, un étude sur l’Afrique précoloniale, une approche comparée des systèmes coloniaux français et britanniques et une évocation des troupes coloniales, tout cela agrémenté par un ensemble de petites monographies synthétiques consacrées aux pays de notre ancien empire africain.

Réfléchir et Agir magazine n°36, automne 2010, « Penser le territoire, ralentir la ville« , 6,50 €
Nos camarades de R&A entraînés par les inénarrables Eugène Krampon et Pierre Gillieth nous régalent une fois de plus d’une copieuse livraison pour une publication qui reste à l’avant-garde d’un combat identitaire bien pensé dans lequel la rupture n’est pas synonyme d »amnésie ou de reniements…
Le numéro renferme un dossier central conséquent sur la question urbaine au sein de notre société déstructurée avec un ensemble d’articles pertinents et un entretien avec un grand spécialiste de la question, l’essayiste Pierre Le Vigan. Notons également un entretien exclusif  et décapant avec l’ambassadeur de la République islamique d’Iran ainsi qu’une étude sur les droites radicales russes, de l’empire des tsars à la seconde guerre mondiale.
Sommaire et commande sur : http://www.reflechiretagir.com/commande.html#36

Eléments, « Le magazine des idées« , n°137, octobre-décembre 2010, 5,50 €
La revue Eléments, trimestriel phare de ce qui fut convenu d’appeler la « Nouvelle Droite », arrive encore à susciter notre attention en dépit du fait que ses animateurs, Alain de Benoist en tête, continuent à nous asséner de « bouleversifiants » et répétitifs examens de conscience (« Nous ne sommes plus de droite, mais peut-être de gauche… », fin de l’épisode)assénés sur le ton intimiste d’une langue de coton, variante « ND décentrée » (la dimension identitaire nécessaire de notre combat est souvent présentée de manière simplificatrice et réductrice, pour ne pas dire caricaturale). Nous ne nous étendrons pas trop également, par charité païenne, sur les « aveux » déchirants relevant (rayez la mention inutile) de la provocation juvénile et/ou gratuite du genre « J’ai voté Ségolène Royal » (dixit Michel Marmin).
Les auditeurs auront compris que l’équipe MZ est loin d’être en phase avec moult « inflexions idéologiques » de la part d’un G.R.E.C.E « canal historique » résiduel auquel plusieurs d’entre nous doivent une bonne part de leur « vision du monde ».
Cependant, en faisant la part des choses et en surmontant la lourdeur d’un jargon excessivement sociologisant (un byzantinisme intellectuel bien éloigné de la « ligne claire » , érudite mais accessible, qui a longtemps caractérisé la revue), le lecteur pourra découvrir des analyses souvent intéressantes et toujours stimulantes qui rendent compte des travaux d’auteurs généralement extérieurs à la « mouvance » (de Jean-Claude Michéa à Slavoj Žižek, en passant par Peter Sloterdijk, pour ne citer qu’eux).
Dans cette livraison qui complète bien le numéro de R&A précité, un dossier épais est consacré à la lancinante question des banlieues avec un ensemble d’articles signés encore par Pierre Le Vigan ainsi qu’un entretien avec Xavier Raufer. On notera également , outre les nombreuses notes de lecture de la rubrique « cartouches », un entretien passionnant avec l’essayiste lillois Thibault Isabel qui nous parle de son dernier ouvrage Le paradoxe de la civilisation(http://www.thibaultisabel.com/) et un article intitulé Sauver la planète… et répandre le cancer signé par Robin Turgis et Flora Montcorbier (celle-ci avait écrit il y a dix ans, un ouvrage important qui a marqué notamment Dominique Venner, Le communisme de marché, de l’Utopie marxiste à l’utopie mondialiste édité par L’Age d’Homme).
Sommaire et commande : http://www.revue-elements.com/elements-Les-banlieues-mala…

– Alexandre Rougé : La fin du monde moderne, Res publica éditeur, 14,90 €
Préfacé par Alain de Benoist (dont on pourra lire le texte ici : http://metapoinfos.hautetfort.com/archive/2010/10/17/vers…), cet essai roboratif constitue une charge menée tambour battant contre le cancer du monde moderne avec style acéré et véhémence bienvenue.
Rédigée par un journaliste amateur éclairé de grands crus (auteur d’un essai sur la question), passion qu’il nous a également communiquée dans des articles signés dans Le Choc du mois, cette philippique, qui cède souvent à l’emphase et aux propos « définitifs », emporte globalement notre adhésion bien que nous ne partagions pas forcément la même sensibilité pour ce qui touche la thématique primordiale du sacré et du religieux.
Présentation sur : http://www.decitre.fr/livres/La-fin-du-monde-moderne.aspx…

– Tancrède Josseran : La nouvelle puissance turque, l’adieu à Mustapha Kemal, Editions Ellipses, 2010, 17 €
La question turque ne se réduit pas à son adhésion à l’Union Européenne programmée par les oligarchies euro-atlantiques, processus qui est heureusement loin d’être mené à son terme. Tancrède Josseran, jeune chercheur français turcophone, nous le rappelle fort opportunément dans son premier ouvrage.
Ce pays, puissance régionale émergente, est en proie à un mouvement de fond relativement méconnu qui accélère des phénomènes perceptibles depuis l’immédiat après-guerre. L’ère kémaliste, celle du modèle stato-nationaliste jacobin et laïc mis en place par le loup aux yeux gris de Salonique, touche à sa fin et apparaîtra de plus en plus pour ce qu’elle a été : une brève parenthèse historique dans le continuum de l’histoire des Turcs, en Asie mineure et ailleurs. Portée par le parti AKP actuellement au pouvoir, une « révolution conservatrice verte » souchée sur un islam post-moderne compatible avec la mondialisation économique, est en train de redéfinir l’identité turque (réappropriation par exemple de l’histoire ottomane) et d’innerver l’ensemble de la société, instrumentalisant intelligemment et cyniquement la démocratisation souhaitée par l’UE pour une éventuelle adhésion afin de rogner, plus que jamais, le pouvoir des élites kémalistes encore en place, dont l’armée constitue un des bastions.
Un ouvrage novateur qui n’hésite pas à balayer de nombreuses idées reçues sur une question qui ne doit pas laisser indifférents ceux que préoccupent l’avenir de notre grand continent.
Dossier de presse de l’ouvrage sur : http://www.editions-ellipses.fr/Dpresse/5467_presse.pdf
Une recension très complète de cet ouvrage a été rédigée par notre camarade et ami Georges Feltin-Tracol sur son site Europae Maxima : http://www.europemaxima.com/?p=1740

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.