Émission n°24 : « Docteur Merlin : 30 ans de combat musical »
14 novembre 2010
Émission n°25 : « L’enracinement, une arme contre la mondialisation »
21 novembre 2010

Revues et livres :

La notion d’enracinement, déclinée dans cette émission renvoie à de multiples thématiques et développements auxquels nous sensibiliserons nos auditeurs par un choix non exhaustif  de références bibliographiques :

– « L’enracinement », une définition proposée par Guillaume Faye dans son « Pourquoi nous combattons, manifeste de la résistance européenne » (L’Aencre, 2001) lisible sur l’excellent blog Du haut des cîmes (référence évolienne oblige !) : http://dhdc2917.eu/2010/06/24/enracinement/

Guillaume Faye explicite davantage cette notion d’enracinement et son corollaire nécessaire, celle de désinstallation, dans un texte intitulé « Mars et Héphaïstos : le retour de l’histoire » que l’on pourra lire sur :http://guillaumefayearchive.wordpress

– « L’enracinement » par Alain de Benoist, un texte de 1971 publié notamment dans le recueil « Les idées à l’endroit » (Editions libres-Hallier, 1979), p: 134 à 141.
Voir : http://www.calameo.com/books/000127172a40b35d7e0ce

Plusieurs numéros de la revue Terre et Peuple Magazine proposent des dossiers qui éclairent ou recoupent la notion d’enracinement :

– T&P n°33, équinoxe d’automne 2007 avec un dossier intitulé « Ethnopolitique, la voie du réel ».
Editorial et sommaire : http://www.terreetpeuple.com/terre-et-peuple-magazine/ter…

– T&P n°36, solstice d’été 2008 avec un dossier intitulé par un slogan célèbre « La terre, elle, ne ment pas ».
Editorial et sommaire : http://www.terreetpeuple.com/terre-et-peuple-magazine/ter…

– T&P n°41, équinoxe d’automne 2009 avec un dossier intitulé « Notre écologie » qui renferme notamment des témoignages intéressants sur des expériences concrètes d’enracinement local.
Editorial et sommaire : http://www.terreetpeuple.com/terre-et-peuple-magazine/ter…

– T&P n°43, équinoxe de printemps 2010 avec un dossier intitulé « Identités : la révolution du XXième siècle ».
Editorial et sommaire : http://www.terreetpeuple.com/terre-et-peuple-magazine/ter…

– Les camarades de Réfléchir & Agir, ne sont pas en reste avec un numéro 22 (hiver 2006) intitulé « Enracinement contre nomadisme : une lutte à mort ».
Sommaire et commande sur : http://www.reflechiretagir.com/commande2007.html#22

– La revue Eléments consacrait son numéro 100 de mars 2001 à la notion liée de localisme avec plusieurs articles signés par des contributeurs italiens.
Sommaire et commande sur : http://www.revue-elements.com/elements-Le-localisme.html

– Une approche historique avec le numéro 43 (juillet-aout 2009) de La Nouvelle Revue d’Histoire renfermant un dossier consacré aux « racines de l’Europe, d’Homère à Clovis ».
En prime, pour éclairer la notion d’enracinement spirituel brièvement abordée durant l’émission, deux textes de Dominique Venner intitulés « Pour une lecture de l’Iliade et l’Odyssée : la Bible des Européens et La triade homérienne » :
http://www.dominiquevenner.fr/#/la-bible-des-europeens/32…
http://www.dominiquevenner.fr/#/triade-homerienne/3228878

Références des ouvrages / DVD cités et recensés :

– L’ouvrage de Simone Weil, « L’enracinement », cité par Mr K. est disponible en poche chez Folio-essais (7,30€)

– Les livres de Victor Davis Hanson : « Carnage et culture » et « La guerre du Péloponnèse », ont été tous deux réédités en poche chez Champs-Flammarion (12€ chacun)

– Philippe Baillet : « Pour la contre-révolution blanche, portraits fidèles et sans entraves », Akribeia, 18€
Présentation et commande sur : http://www.akribeia.fr/product_info.php/products_id/1228

Une critique tout à fait pertinente de cet ouvrage, (Rodolphe Badinand : « Quelle contre-révolution blanche ? ») a été publiée sur le site du camarade Georges Feltin-Tracol : http://www.europemaxima.com/?p=1364

– « Barbarossa, L’empereur de la mort » (« Barbarossa »), de Renzo Martinelli (Italie,2009), avec Rutger Hauer, Raz Degan, F. Murray Abraham, Kasia Smutniak et semble-t-il Umberto Bossi lui-même ! (en tant que figurant furtif :http://www.cineblog.it/post/19085/barbarossa-il-fotogramm…), Sony Pictures

Errata : contrairement à ce que j’ai affirmé à l’antenne, le tournage du film s’est déroulé en Roumanie, économies oblige !

Synopsis : Issu de la dynastie des Hohenstaufen, Frédéric « Barberousse » (1122-1190), empereur du Saint Empire Romain Germanique, s’opposa à la papauté et aux villes riches et puissantes d’Italie du Nord, auxquelles il voulait imposer son autorité. Milan constitua alors la Ligue des villes lombardes, qui infligea à Barberousse la défaite de Legnano en 1176, le contraignant à reconnaître leur indépendance. Ce film raconte son histoire qui croisera le chemin du jeune Lombard Alberto da Giussano…

Les auditeurs intéressés par la figure injustement méconnue du Hohenstaufen peuvent imiter votre serviteur et se plonger dans l’ouvrage de Pierre Racine intitulé « Frédéric Barberousse 1152-1190 », édité chez Perrrin (2009, 23€).

– « L’arbre aux sabots » (« L’albero degli zoccoli »), de Ermanno Olmi (Italie,1978), avec Luigi Ornaghi, Francesca Moriggi, Omar Brignoli, Carlotta films

Synopsis : L’histoire de quatre familles de paysans pauvres dans une grande ferme en métairie du côté de Bergame, à la fin du XIXème siècle. Le travail communautaire, au fil des saisons, les évènements, fêtes, mariages, naissances, veillées. L’histoire se centre sur la famille Batisti, leur fils de 7 ans, Ninec, dont l’intelligence est remarquée par le prêtre qui voudrait lui faire continuer l’école au village voisin. Pour lui tailler des sabots neufs, son père abat un arbre du propriétaire, celui-ci s’en apercevant, il chasse la famille de la ferme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.