Emission n°289 : « Attrapés par la patrouille du conte ! Rencontre avec Pierre Gripari »

Orages d’Acier #41 – « La permaculture expliquée aux nationalistes »
20 novembre 2016
Orages d’Acier #42 – « La contre-culture de masse »
27 novembre 2016

Ce soir, et alors que nos petits camarades de la revue Livr’Arbitre fêtent la sortie de leur nouveau numéro à Paris, MZ vous propose également un moment de littérature avec l’évocation de la vie et de l’oeuvre de Pierre Gripari. Personnalité complexe, cette figure de la littérature française contemporaine n’est pas qu’un auteur génial de contes pour enfants mais aussi et surtout un écrivain touche-à-tout comme nous le montrerons Anne Martin-Conrad et Alain Paucard qui l’ont tous deux bien connu.

A la barre Wilsdorf et à la technique JLR.

3 Comments

  1. « Pierre Gripari est né, il y a plusieurs siècles, dans la petite ville de Lutèce, en Gaule.

    En ce temps-là, la France s’appelait la Gaule, mais c’était un pays bien différent de celui que nous connaissons.

    Sa mère était une sorcière viking, et son père un magicien grec.

    Ils s’épousèrent par amour, mais leur union ne fut pas heureuse. La mère espérait que le père utiliserait sa magie orientale pour fabriquer de l’or, mais le père s’y refusait. De son côté, elle abusait de la potion magique et finit un beau jour par se noyer dans son chaudron.

    Quelques années plus tard, le père était foudroyé par un feu descendu du ciel. On pense généralement que Dieu était fâché contre lui, mais on n’a jamais su pourquoi.

    De cette double ascendance, Pierre Gripari tient le don d’écrire des grimoires.

    Il en écrit beaucoup, peut-être en avez-vous vu quelques-uns ? On les reconnaît tout de suite parce qu’il y est toujours question de diables et de sorcières. »

    Pierre Gripari (Paris, 7/01/1925 – Paris, 23/12/1990) est l’auteur de quatre chefs-d’oeuvres de la littérature française de XXe siécle :

    Socrate-Marie Gripotard, Folio
    Phosphore Noloc, Folio
    Roman Branchu, L’Age d’Homme
    Frère Gaucher, L’Age d’Homme

    Pour en savoir plus :

    Pierre Gripari, Pierrot la lune, Paris, La Table Ronde, 1963
    Alain Paucard, Gripari mode d’emploi, Lausanne, L’Age d’Homme, 1985
    Jean-Luc Peyroutet, Pierre Gripari et ses contes pour enfants, Mérignac, Girandoles, 1994
    Le tombeau de Pierre, Lausanne, L’Age d’Homme, 1996
    Jean-Charles Angrand, Pierre Gripari et la fiction de Dieu, Paris, Cercle Ernest Renan, 1999
    Pierre Gripari, Robert Morel & Jean-Pierre Rudin, Correspondances, L’Atelier du Passage, 1999
    Jean Guenot, Gris pas pleure et Gripari, Saint-Cloud, Editions Guenot, 2000
    Pierre Gripari, « Les Dossiers H », Lausanne, L’Age d’Homme, 2001
    Anne Martin-Conrad & Jacques Marlaud, Gripari, « Qui suis-je ? », Grez-sur-Loing, Pardès, 2010

  2. Olfrec dit :

    Très intéressante et agréable émission pour ceux qui comme moi ne connaissait Gripari que de nom. Ce fut l’occasion de le découvrir, en attendant de le lire. Merci également à monsieur Paucard de s’adresser aux jeunes auditeurs dans un esprit de transmission; ce n’est que trop rare, dans cette époque qui les ignore ou ne les mets en lumière que pour mieux les mépriser, par l’apologie et la promotion de toutes les niaiseries propre à cette age et de la médiocrité propre à ce temps.

  3. Excellente émission et Paucard au mieux de sa forme (un seul bémol : la petite pique relative à Céline)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.