On vit une époque formidable : « Chronique d’été du 21 juillet 2017 »
21 juillet 2017
On vit une époque formidable : « Chronique du 4 septembre 2017 »
4 septembre 2017

Dernière chronique d’été du Lt Strum avant le repos augustinien !

8 Commentaires

  1. Jacques dit :

    J’avoue que j’ai coupé en plein milieu, j’avoue aussi que je commence à en avoir plein le dos de ces critiques complaisantes « dissidentes » qui sont toutes opposées les unes aux autres mais nous ressortent toujours les mêmes poncifs ; cette apologie sans nuance du « terroir » les « pieds dans la terre », parfaitement relayée par les médias (et oui, dans les médias il n’y a pas que du McDo) ; cette crétinerie « populiste » qui n’a pour ligne que l’entretien permanent du vide existentiel et de l’angoisse apocalyptique ; cette « dissidence » qui malgré les échecs répétés et permanents de ses prévisions toute foireuses continue à pontifier et à ne jamais se remettre en cause et bien y’en a vraiment plein le cul.

    Contrairement au Lt.Sturm et à Soral, l’escroc qui part en vacances en Corée du nord, (je sais que ces deux personnages ne sont pas sur les mêmes lignes et que l’un des deux -Sturm- reste quand même 100 fois plus respectable, mais au final des « lignes » se tenant à la seule et permanente critique des médias et au constat apocalyptique démago finissent toujours par se ressembler), moi je ne pars pas en vacances et les 3/4 des gens (du fameux « terroir », ce merveilleux monde « populaire » et idyllique) que je connais ne partent pas en vacances et si ils y partent ce n’est que pour quelques jours.

    La réalité c’est que de canal+ à Macron en passant par toutes les « dissidences » possibles et imaginables la seule chose immuable, indépassable et incontournable qui reste c’est faire la leçon de morale ; et bien, la leçon de morale collez vous là ou je pense…au moins, Méridien zéro nous donne la possibilité de le dire, c’est déjà beaucoup.

     

  2. Jacques dit :

    Et au passage, ricaner devant trois verres de pinard, deux gaulloiseries et trois saucisses grillées, c’est chiant à mort.

  3. Georges dit :

    Jacques, je trouve votre critique injuste: on ne peut pas dire que le Lieutenant fasse dans la moraline.

    Quant aux prédictions apocalyptiques et au pessimisme incapacitant, ce n’est certainement pas MZ qui nous en gave. L’essentiel des auditeurs sont bien conscients de la bouillie dans laquelle on nous fait vivre et MZ ne nous le rabâche pas mais nous propose d’autres voies. MZ ne se complait dans les chouineries, au contraire, c’est de loin le plus positif des organes de la « mouvance ».

  4. Hannibal Smith dit :

    Jacques, vous n’avez pas saisi la chronique il me semble. Le lieutenant dénonce ici la servitude volontaire et totale à laquelle sont sujet un nombre croissant de ce que nous appelons parfois péniblement « nos compatriotes ». Je n’y vois pas de leçon de morale d’aucune sorte.

  5. Ollier Ar Floc'h dit :

    je vais te la resumer mon « hébétude ensoleillée » toi que j’écoute depuis un bout de temps sans jamais avoir mis un putain de poste sur ce site…pourtant j’suis blanc , pas français certes mais Breton depuis avant la construction de la basilique de St Denis… Un gars qui a bossé dans pleins de choses, qui allait mander sa douce en mariage avec un putain de diamant en vu de fonder un foyer blanc, celte pour traverser les temps de peines que l’on va avoir et faire perdurer une race millénaire. ET bien la douce en question a été rejointe par le mal de la modernité après 11ans de vie d’amour…Fini les Ar Floc’h de pleyben. Bon courage pour la suite. Et arrête de croire que tout le monde ne pense plus à rien en été Stourm. Kenavo kamalade, ha ken bremaik en Tir Nà Nog.

  6. Guillermo dit :

    +Hannibal Smith dit :Je n’y vois pas de leçon de morale d’aucune sorte.

    Je rétorque : quelque part parler c’est faire la morale!

  7. Athos dit :

    Pendant les vacances, généralement, tout en se détendant, il faut faire le point sur notre situation, lister les priorités, les actions à engager ensuite. Je crois que peu de gens voient cela comme un pur divertissement, surtout dans les temps présents.

  8. Guillermo dit :

    D’autant moins un divertissement que beaucoup les considèrent comme une obligation ( avec des divertissements au passage )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*