Orages d’Acier #35 – « Films d’éveil politique »

Orages d’Acier #34 – « Voyage au bout de la machine à migrants »
25 septembre 2016
Orages d’Acier #36 – « La Beat Generation »
9 octobre 2016

Ce soir, Fréquence Orages d’Acier vous propose des pistes pour faire du cinéma une arme, au même titre que le sont les livres.

22 Comments

  1. polomnic dit :

    Bonjour,

    Juste pour vous signaler que je ne peux plus accéder à votre nouveau site, via l’explorateur Firefox. Pas contre avec Internet Explorer pas de problème.
    Y’a t il une modification à apporter à Firefox ? J’ai désactivé Adblock, mais le problème reste le même.

    Merci pour votre aide.

  2. Radio Méridien Zéro dit :

    Bonjour,

    Sur Firefox, nous n’avons pas de problèmes d’affichage, le site est accessible.

    Videz le cache de firefox.

    Cordialement.

  3. Le Comte Franck dit :

    Merci beaucoup à tous Messieurs pour cette excellente émission.

    A très bientôt.

    Très Courtoisement.

  4. polomnic dit :

    Merci monsieur Meridien Zéro.
    Tout marche nickel à présent.

    Sinon, excellente émission comme toujours. Ca me fait une petite liste de films à voir.

  5. polomnic dit :

    Merci monsieur Meridien Zéro.
    Tout marche nickel à présent.

    Sinon, excellente émission comme toujours. Ca me fait une petite liste de films à voir.

  6. Tchek dit :

    Bonne émission.

    En ce qui concerne le Seigneur des Anneaux, je conseille d’écouter les analyses de Paul-Georges Sansonetti (qui analyse aussi Matrix, Star Wars etc…), il parle souvent de peuple primordial, de pagano-christianisme etc…

    Slavoj Zizek dans « Le guide du Pervers du Cinéma » est aussi excellent mais moins dans la « mouvance »

  7. Guillaume le taciturne dit :

    Hier soir à Radio Courtoisie charmante émission à 18:00 d’Henry de Lesquen

    invités : Philippe d’Hugues, Jean Tulard, Pascal Manuel Heu
    Bonne ambiance autour du dernier livre de Philippe qui sert un peu de prétexte. Rediff. tout à l’heure à 7:30

  8. Athos dit :

    « Gladiator » sans hésiter. Sens de l’honneur, de la famille, entraide entre compagnons d’infortunes, génie militaire, réel esthétique et religion païenne antique, vengeance légitime.

    Un grand chef d’oeuvre de Ridley Scott, qui change des péplums en carton pâte des années 70 et des énormes péplums-blockbusters indignes des années qui vont suivre.

    Sinon je trouve que le cinéma n’est pas assez historique, il est trop familial avec des comédies à la noix, on manque encore de films d’une envergure comme Gladiator ou The Revenant sur des périodes historiques précises de l’histoire européenne. A l’opposé des Asiatiques qui font des grosses productions souvent sublimes et impressionnantes de leur histoire militaire.

  9. geoffroy dit :

    Excellente emission, une fois encore!!!

  10. Aryosophe dit :

    Excalibur de John Boorman, définitivement. Notamment pour le credo du roi Arthur : « Je ne suis pas né pour mener une vie d’homme, mais pour être le tissu de la mémoire future. La fraternité, ce fut un bref printemps, un beau moment qu’on ne pourra pas oublier. Parce qu’il ne sera pas oublié, ce beau moment reviendra peut-être. Je dois donc une fois de plus chevaucher avec mes chevaliers, pour défendre ce qui fut et le rêve de ce qui aurait pu être. »

    Le Cid d’Anthony Mann. Robert Brasillach prétend que Corneille fut notre Shakespeare ! Tout est là. Dans la figure du « héros cornélien ». L’exigence de l’honneur ou la fidélité à l’univers mental de nos aïeux.

  11. Moriarty dit :

    Excellente émission, merci à vous. Connaissez-vous la série Mr.Robot ? Je serais très curieux d’entendre une critique de cette série par votre trio. Elle le mérite bien…

  12. Maxiime dit :

    Le présentateur et les invités ont une vraie culture et l’émission est intéressante, car elle ouvre au débat. J’ai quelques désaccords sur certains points évoqués par les intervenants (même s’il est évident qu’ils n’ont pas le temps d’affiner leur pensée, il serait intéressant de pouvoir les exprimés. Par exemple, il y a une ambiguïté et une lecture différente en fonction du l’angle dans lequel on se place dans la cinématographie Hollywoodienne. Par exemple, lorsque l’on écoute Obama dans un de ses discours sur l’Etat de L’union, et que l’on se met à la place de ses employeurs, on comprend très bien ce qu’il entend lorsqu’il dit : Si vous doutez de l’engagement de l’Amérique [comprendre les seuls États-Unis], ou du mien, de faire la justice, demandez à Oussama ben Laden. (Applaudissements.) […] Quand vous vous en prenez aux Américains [comprendre les seuls États-uniens], nous nous en prenons à vous (Applaudissements.) Cela peut prendre du temps, mais nous avons la mémoire longue, et rien n’est hors de notre portée. (Applaudissements.) » [4]. http://www.voltairenet.org/article189957.html

    Qui dit ne jamais pardonner et ne jamais oublier? Ceux qui portent le talmud dans le cœur ont cette devise, c’est notamment la raison pour laquelle à mon avis il faut se méfier de l’esprit de justice (en réalité esprit de vengeance). Car la justice est dans leurs esprits un outil pour assouvir leurs vengeances. C’est une redondance dans la filmographie hollywoodienne, où il faille se faire justice soit même, ce que la réalité ne vous le permet pas (sauf pour les races inférieures lorsque vous êtes de la bonne classe; un Maddoff n’aura pas eu le même traitement s’il avait été Français, ou Afro, …
    ou plus car les Indiens d’Amérique se rappelle de cet esprit vengeur pas celui de justice.
    Bien à vous
    Merci à toute l’équipe

    M

  13. François dit :

    Excellente émission Messieurs !
    Trés heureux d’entendre parler de Contre Enquète ! Film passé inaperçu avec un Dujardin à contre emploi et Laurent Lucas toujours fameux .
    On peut aussi parler des films d’Olivier Marchal (MR73, 36 quai des orfèvres ..) .
    Merci beaucoup !!

  14. Herne H dit :

    Excellente émission avec (comme à l’accoutumée) présentateurs et invités de qualité. Le format est cependant peut-être un peu court pour entrer dans le symbolisme profond.

    Mais c’est quand même un peu triste que l’on en soit réduit à discuter des films hollywoodiens – qui sont, sans exception, des spectacles marchands, porteurs de l’idéologie mondialo-capitaliste et qui sont destinés au « marché global » (il suffit de gratter un peu du côté des producteurs). Quant aux « Seigneur des Anneaux », quel tristesse de voir l’immense oeuvre de JRR Tolkien, éminemment Européenne, réduite à un merchandising mondial…

    Amitiés boréennes

    /Herne H.

  15. Maxime dit :

    N’étant pas spécialement américanophile ni anglophile, je suis prêt à admettre que je suis bien plus séduit par le côté épique poète/guerrier de films comme Braveheart ou Le dernier des mohicans que n’importe laquelle des productions « indépendantes » de notre moribond cinéma français, qui d’ailleurs bien souvent ressemblent plus à des séances d’onanisme (intellectuel ou faussement intellectuel) publiques (encore que ce terme puisse être discuté vu le taux de remplissage des salles).

  16. No78 dit :

    Bonjour Athos,

    Je suis presque d’accord sur 90% de votre commentaire, pouvez vous développer à propos du film « The Revenant » qui est selon moi une daube male cuite; bien que très photogénique. En effet, les décors, la photographie, l’ambiance générale et magnifique, mais l’histoire est d’un vide sidéral.

  17. kimi dit :

    – en film il y a aussi les films sur la vie de Mishima ( il y en a 2 il me semble ) c’est incontournable .

    – un grand merci de ne pas avoir oublier :  » Fight Club  »

    – oh oui , effectivement , les Matrix 2 et 3 , au secours ! .

    Salutations . kimi

  18. Herne H dit :

    Je vois tout à fait ce que vous voulez dire quand aux productions « indépendantes » du cinéma dit français d’où mon commentaire. Quant au côté épique de ces productions hollywoodiennes, il existe en effet dans de nombreux films car ceux-ci utilisent souvent une oeuvre existante épique que les producteurs détournent pour en faire un spectacle marchand mondialisé, par exemple « Star Wars » qui copie une BD française ou bien évidement un film comme Troy, une défiguration honteuse de l’Ilyade.
    D’un autre côté c’est aussi au spectateur d’approfondir un peu la question…

  19. Athos dit :

    « The Revenant » m’a semblé puissant, d’une part, par son réalisme esthétique totalement frais. Il monte la sauvagerie absolue de cette épisode précis. Je ne dis pas que ce film est parfait, il contient des défauts. Mais c’est vers ses films historiques et hyper-réalistes, des films de combat et de guerre, qui réintroduirai chez les populations européennes (occidentales) le goût de l’affrontement vif, au moins par le biais de l’esthétique du cinéma. Le film m’a semblé aussi assez profond, avec un certain mysticisme.

    Cela rejoint le souhait et la nécessité d’une re-« barbarisation » que projette un Jack Donovan face à l’impérialisme des autres peuples du globe, exprimé dans son dernier livre « Becoming Barbarians ».

    Je l’ai déjà dit sur un post de l’ancien site. Le but de la connaissance historique n’est uniquement la connaissance de celle-ci, dans un but purement argumentaire ; c’est aussi l’imitation, c’est aussi la conscience que les grands mythes de l’Europe et son Histoire contiennent des innombrables mystères qu’il nous faut comprendre et intégrer en nous. Le cinéma peut donc être une excellente piste sur cette voie. Comprendre aussi sa généalogie profonde, dans le but que s’est posé par exemple un Jean Raspail ; de quels peuples et tribus suis-je issu en tant que rejeton ultime de la modernité « post-moderne », quelles sont leurs valeurs, est-ce que je les ressens en moi ? Et ceci dans un but de compréhension profonde de son subconscient, de ses instincts, de ses croyances, etc. A l’opposé de l’éducation socialiste qui nous dit que le passé n’a aucune valeur, que tout cela est de la gnognote pour extrémistes. Le cinéma devrait donc être, authentiquement, une entreprise de reconstruction du tragique de l’Histoire européenne, exactement comme les Asiatiques ont eu très tôt l’ambition de le faire, alors que nous, Européens, n’avons eu que des réussites épisodiques dans le genre.

  20. Maxime dit :

    Athos, as-tu vu Apocalypto et si oui qu’en as-tu pensé ?

    Pour moi il s’agit d’un film magnifique aussi bien sur le plan cinématographique que par l’aspect identitaire qui y est mis en valeur, un film très sous-coté.

  21. Rose732 dit :

    Bonjour

    Pouvez vous m’indiquer le lien, où je peux trouver votre émission sur « le Seigneur des anneaux »?

    Il ne faut pas oublier « Excalibur » de John Boorman…

    cordialement

  22. Guillaume le taciturne dit :

    Ken Loach offre tous ses films en visionnage libre sur YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.