Emission n°322 : « un aperçu sur les socialismes asiatiques »

Carnets d’Outre-Rhin #27
22 novembre 2017
Bal sanglant #12
25 novembre 2017

Cette semaine, Méridien Zéro vous propose un aperçu sur les socialismes asiatiques, en l’occurrence chinois et nord-coréen, à partir de l’expérience de David L’Epée, collaborateur des revues Eléments et Rébellion. Précisons que nous éviterons les analyses géopolitiques de comptoir et qu’il n’est pas question pour nous d’abonder dans le subit engouement éprouvé par certains pour ces régimes, en particulier celui de la Corée du Nord. L’esprit critique ne saurait être à géométrie variable…

A la barre et à la technique, JLR

4 Commentaires

  1. Beaubluff dit :

    Bonjour, merci pour cette mise à jour de la vision de la Chine et de le Corée du nord.

    Le film dont vous parlez est bien « La Chine » d’Antonioni. Antonioni a été invité par le gouvernement chinois dans un esprit de rapprochement que vous évoquez.

    Le film est à voir pour une scène extra ordinaire, celle de l’accouchement, qui montre une pensée médicale bien à eux. En temps réel, une femme se fait implanter des aiguilles de 30cm le long de son ventre comme une péridurale sans produit pharmaceutique. Puis le film nous montre l’accouchement jusqu’à la sortie du bébé. Antonioni montre une médecine sans big pharma et plus respectueuse du corps de la femme.

    J’ai récemment discuté avec des chinoises en France pour trouver des acuponcteurs capables de m’endormir pour une opération, aucune n’étaient au courant de cette pratique.

    La médecine est elle toujours, comme on se la représente ici, une médecine de prévention ou s’est elle faite plus occidentale?

    Cordialement

    Pascal

  2. Athos dit :

    Bonsoir Messieurs.

    Quelle est le titre de la chanson et le nom du groupe en fin d’émission ?

    Bien à vous.

  3. Maindron dit :

    Bonsoir,

    Il s’agit de la chanson « les Rues de Pékin » du groupe la Souris Déglinguée.

    Merci pour l’excellente émission.

    Bien à vous.

  4. Sylvain dit :

    Émission surréaliste où l’invité affirme que la Chine n’est pas un état policier et que la population a la liberté de parole dans qu’à AUCUN moment il n’aborde la question d’Internet et des réseaux sociaux…

    Évidemment si on omet 90% d’un problème c’est facile d’affirmer qu’il n’existe pas !

    Le gouvernement chinois n’a bien-sûr aucune utilité à fliquer les gens à l’échelle des quartiers, il n’a rien à craindre à cette échelle ! On est dans un pays gigantesque et extrêmement peuplé !

    Ce que le giuvgogouver craint ce sont les mouvements d’ampleur nationale qui ne peuvent emergér que sur les réseaux sociaux !

    Comment peut-on faire l’impasse sur ce sujet quand on parle de la Chine ?

    Surtout qu’on parle d’un pays ou internet à une place encore plus importante dans le quotidien des gens !

    Les réseaux sociaux étrangers y sont interdits et toute personne doit pouvoir être identifiable (Pas d’anonymat autorisé)

    Le gouvernement modère ou censure les sujets qui peuvent être discutés, interdit les vpn et j’en passe…

    Et le flicage ne se limite pas au domaine de l’information !

    Une province chinoise impose que toutes les voitures en circulation transmettent en direct leur position gps aux autorités (Qui savent quelle voiture appartient à qui)

    Soit disant pour lutter contre le terrorisme…

    Je ne parle même pas du fait que les Chinois sont extrêmement dépendants des smartphones ce qui facilite leur fichage permanent (Ils payent par smartphone via les reserés sociaux autorisés qui mettent à dispositions toutes ces données privées)

    Évidemment que dans un état où la video-surveillance et le tracage de la population via la technologie est generzlise vous n’avez pas besoin d’autant de policier dans la rue !

    C’est fou quand même de ne pas parler du sujet

    C’est peut-être pour ça que l’invité pense que le chinois ne sont pas politisés…

    Ils le sont mais sont obligés, pour contourner la censure d’utiliser des moyens détournés (Utilisation des mêmes, de mots codés…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.