Emission n°377 : “Démocratie directe, le grand leurre ?”

Pavillon Noir spéciale élections européennes : rencontre avec Vincent Vauclin et la liste Reconquête
24 mai 2019
Les Chroniques de la Rive #8 : “10 films pour voyager en France et en Europe”
2 juin 2019

Pour cette Méridienne, Foxley encore une fois à la barre du navire Méridien Zéro mais sans son Béluga, qui vogue vers d’autres mers. Il ne perd cependant pas au change puisque Maurice Gendre est son bras droit pour s’interroger sur le renouveau de la revendication de démocratie directe depuis le mouvement des gilets jaunes. Pour les accompagner, les deux pirates reçoivent David l’Épée, intellectuel suisse “indépendant” et collaborateur de la revue Éléments, ainsi que le célébrissime Roubachof. RIC, démocratie représentative contre démocratie directe, systèmes politiques étrangers, privatisation d’ADP… Un menu est encore bien fourni pour cette Méridienne.

 

7 Comments

  1. Cardinal dit :

    Maurice (que j’adore), c’est pas bien de pas laisser parler David l’Épée !

    Amicalement vôtre.

  2. le joker dit :

    tres bonne intervention de maurice quand il parle de hanouna , des millions de spectateurs c est forcement politique , on doit creer du contenu sur tous les tableaux !

  3. Pâquerette dit :

    Pour se détendre, les auditeurs peuvent aussi aller écouter la chanson des Brigandes sur la démocratie.

  4. Pâquerette dit :

    Merci messieurs.

    -Les lecteurs peuvent relire avec intérêt des classiques grecs comme la “République” de Platon sur les dérives de la démocratie de marché. N.Bonnal a écrit un ou deux billets remarquables sur le sujet dernièrement.

    -Votre discussion à 1h10 est intéressante, elle repose l’opposition qu’on peut retrouver chez F.Cousin entre le génos et le démos. Ce que la France n’a plus c’est le génos. La révolution techno-industrielle et la fiscalité ont tué les localismes pour fabriquer des masses d’ilotes achetant des produits électoraux. Et le potentiel gros soucis d’une extrême droite est qu’elle en fait également partie même si elle conscientise le problème via internet et le métro.

    -Je suis sceptique quant aux résultats l’éducation populaire: on parle effectivement de la toile comme lieu d’apprentissage, mais l’éducation a déjà lieu dans les écoles où l’idéologie positiviste fabrique des bataillons d’électeurs centro-gauchistes et récemment écologistes. En politique, je crois plutôt au délit de faciès (on vote pour quelqu’un qui nous ressemble), à la stigmatisation des autres (comme durant les toutes récentes élections euro-corporatives), à la vie facile (cerf-veau rapide vs cerf-volant) et la la loi des hystéries collectives. C’est pas moustache carrée qui parlait de peuple femelle?

    -Monsieur l’Epée, est-ce que les stigmatiseurs de patriotes chez vous sont aussi des gaucho-femelles et  droitouristes? Y a-t-il un profil psycho-sociologique type? L’œdipe a-t-il été complet?

    -Sur ta conclusion Maurice: au final, Macron a raison? Il y a des cultures en France? C’est pour ça que la démocratie ne marchera pas à l’avenir? (;D niark-niark).

    -Question piège: y aura-t-il démocratie quand 80% de la population marchera au revenu minimum universel?

     

  5. Flash dit :

    Autour de la 10ème minute, David l’Épée comme Roubachov disent un peu n’importe quoi, suivis un peu plus loin de Maurice Gendre…

    1) Etienne Chouard n’est pas du tout contre la représentation. Il n’est pas naïf ! Il est contre l’élection. Ce n’est pas la même chose.

    Ce pour quoi il se bat est pour que ce soit les représentés qui fixent les règles et conditions de la représentation, et pas les représentants eux-mêmes !!!  (Ceci répond à la question pertinente de David l’Épée à Roubachoff : mais comment ferez-vous pour que le parlement soit constitué de parlementaires vertueux ?)

    2) Vous faites une confusion entre le RIC (je mets ce sigle à dessein puisque, aujourd’hui, le RIP désigne le “référendum d’initiative partagée” qu’il vaut mieux appelé “d’initiative parlementaire”) et la démocratie directe. Le RIC s’inscrit DANS la démocratie représentative, et pas du tout dans un système de démocratie directe !  Le RIC ne remets pas en cause la représentation, mais ouvre une bulle de démocratie directe autour de certaines circonstances.

     

  6. frederoc dit :

    Bonsoir à tous,

    je crains que Mr gendre n’ait raison. Dans 10 ou 15 ans, la donne risque d’être irréversible. Va falloir serrer les fesses. Merci pour l’émission.

    Cordialement

  7. Palteza dit :

    Comment personne dans l’assemblée n’a vrillé quand vous utilisez le terme de “parti diabolisé”, des “partis vers lesquels on peut se tourner” pour le RN et la FI !? Le RN, puisque c’est lui qui nous intéresse, est invité de partout dans les médias, le ton des interviews est de plus en plus complaisant. C’est clairement l’opposition contrôlée. C’est bien le problème qu’on puisse encore “se tourner vers eux”. Les marges qui justifient le système central. Ils vampiriseront toujours les énergies radicales (si tenté qu’elles soient vraiment radicales, ces énergies). Et eux n’arrêtent pas de donner des gages de “respectabilité”. C’est sans fin, on ne joue pas avec les armes de l’ennemi, à moins d’être très fort … ce que n’est évidemment pas en train de devenir la luxueuse TPE familiale RN.
    C’est peut-être ce que veut poser Gendre avec sa question “ces partis sont-ils des sous-peuples ?” que je n’ai pas compris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.