Emission n°461: « Solstices en Europe »

6
1803

Ce soir, MZ vous propose un voyage à travers deux pays de notre vielle Europe. La Lettonie et la Roumanie sont de ces contrées dans lesquelles règne encore une certaine tradition, un certain esprit. Mais par delà la carte postale, de quel bois se chauffe-t-on à bas ? Hugo & Antoine témoignent de leurs périples, sous le regard aiguisé de Tesla, accompagné par F.Charmot.

6 Commentaires

  1. Le paganisme ou néopaganisme revêt une importance particulière, en particulier dans le monde slave oriental. On y trouve les Rodnovers en Russie, au Bélarus et en Ukraine, regroupant entre 2 et 5 millions de membres en Russie, formant ainsi une composante notable du néopaganisme slave. Il est souligné que l’appartenance à ce mouvement nécessite une ascendance génétique slave. Des groupes musicaux tels qu’Arkona sont emblématiques de cette mouvance, et cela se reflète également en Ukraine et au Bélarus. Bien que moins prédominant en Pologne, il existe néanmoins une organisation entretenue en lien avec les Ukrainiens et les Russes.

  2. Étant moi-même passionné de musique pagan metal, la Russie est le principal producteur en nombre de musique pagan metal, suivi de près par l’Ukraine et ensuite la Scandinavie il me semble. En Europe centrale et orientale, on observe un renouveau païen particulièrement marqué en Lituanie et en Russie. L’Union des communautés slaves de la croyance indigène slave / Союз Славянских Общин Славянской Родной Веры est membre de l’ECER (European Congress of ethnic religion) et a été par stratégie reconnue en 2014 par le pouvoir car il y a plus de 2 millions de rodnovers à travers la fédération de Russie. Dans les sympathisants, peut-être 5 à 7 millions de personnes apprécient et vont parfois à des fêtes comme la Ivan Kupala. Il faut bien sûr être génétiquement slave pour y être admis. https://rodnovery.ru/. Les pays baltes sont aussi assez intéressants surtout la Lituanie. Je connais moins la Roumanie. En Ukraine, il y a aussi des groupes très vivants. C’est le respect de la nature, le rapport à la terre des ancêtres. Le peuple natif est lié au terroir, la connexion entre les deux.

  3. Cette synthèse entre le côté spirituel sacré, le rapport à la terre et aux ancêtres, la communauté de sang, la partie politique et folklorique il est bien évidemment présent chez les rodnovers en Russie et là on parle de beaucoup de personnes plus d’un million de gens. On parle d’une population consciente, éduqué souvent urbaine à l’origine et il faut être génétiquement slave donc un bouriate etc… ne sont pas les bienvenus. Il y a les communautés d’anastasiens / Анастасианствo (environs 50000 personnes en Russie) donc des communautés rurales autonomes de familles de néopaïens slaves. Il y a aussi tout un réseau, une économie, une production intellectuel etc… En Pologne, il y a aussi la Rodzima Wiara qui fait parfois le pont avec les rodnovers russes et ukrainiens. J’imagine que vous connaissez déjà tout cela mais je tenais écrire ce message.

  4. Bonjour, émission très intéressante qui me rappelle mes solstice à Riga et Kernave. Cela fait longtemps que je reporte une virée de solstice dans un pays slave qui célèbre Ivan Kupala comme la Biélorussie. Donc, si une année, vous programmez cela….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici