Emission n°353 : « Economie et militantisme, un couple impossible ? »
12 octobre 2018
Les Carnets d’Outre-Rhin #32
16 octobre 2018

Pour ce nouvel opus, nos gabiers vous proposent un numéro hors-série avec des vraies propositions d’emploi à l’intérieur !

 

 

3 Commentaires

  1. Mr T dit :

    Merci pour vos réponses les gabiers (sur le clause de non concurrence). J’ai appris un truc. Continuez vos boulot, c’est bien ! Petite proposition d’amélioration : essayez de mettre plus en avant les possibilités offertes pour notre mouvances des différentes lois et situations en entreprises. Avec des exemples ou des cas théoriques.

  2. frederoc dit :

    Merci de votre réponse concernant le contrat de chantier. Ce que je voulais souligner, lorsque je parlais de généralisation du CDI de chantier, c’est la précarisation de postes qui ne l’étaient pas auparavant. Travaillant personnellement en informatique dans un bureau depuis 6 mois maintenant, je suis en cdi de chantier; il me semble que mon employeur peut à tout moment inventer un prétexte tel que (par exemple) mon poste n’est plus maintenu pour telles ou telles raisons et arrêter mon contrat du jour au lendemain.

    Je crois que ceci est un phénomène nouveau qui s’étend maintenant à tous les corps de métiers et qui permet de se débarrasser ultra facilement des salariés ne faisant plus l’affaire ou récalcitrants sur de nombreux points.

    Merci pour cette intéressante émission. J’attends la suite avec impatience.

    Cordialement

  3. frederoc dit :

    J’en profite pour une autre thématique: Si vous pouviez lors d’une de vos excellentes émissions parler du feu RSI transformé en SSI par le gouvernement Macron. Apparemment, ce n’est qu’un changement de nom suivi d’une fusion avec la sécurité sociale mais les méthodes n’ont pas trop changé (de type maffieux en terme de prélèvement de charges). Macron semble vouloir relancer l’entrepreneuriat en France (c’est bien) mais encore faut-il aller jusqu’au bout (et notamment en terme de pérennisation des sociétés artisanales). Une association se nommant SNE (Sauvons Nos Entreprises) reprend du service afin de dénoncer l’ex-RSI. Croyant l’avoir emporté il y a un an, l’assoce s’est aperçu qu’il n’en était rien et revient sur le devant de la scène.

    Ils ont un site internet pour ceux que ça intéresse de rejoindre. http://www.sauvonsnosentreprises.fr

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.