Emission n°317 : « Tous sur le pont ! Rentrée militante et présentation du mouvement Azov et de ses initiatives géopolitiques » »

Carnets d’Outre-Rhin #22
20 septembre 2017
On vit une époque formidable : « Chronique du 25 septembre 2017 »
25 septembre 2017

21 Comments

  1. Vanderperren dit :

    Lamentable votre soutien au gouvernement illégitime de Kiev, je ne vais même pas prendre la peine de discuter le point de vue avancé tant il est proche du degré zéro de l’analyse. Continuez à jouer les sous-fifres des manipulateurs, visiblement l’histoire ne vous a rien appris.

  2. A L'ABORDAGE ET PAS DE QUARTIERRRRRRR !!!!!! dit :

    @les auditeurs avec des écouteurs, un conseil: baissez le son au minimum à 1:45:40. ^_^

    Doublement bravo Monsieur PGL, un monologue d’1h30, ce n’est pas donné à tout le monde, et pour l’autre exploit qui est de réussir à adopter un débit de paroles plus compréhensible pour le commun des mortels.

    Blague à part le panorama qui est dressé de la situation en Ukraine a été très instructif, car comme le souligne Mr PGL, les représentations qui en sont faites dans les médias mainstreams et alternatifs sont partiales ou manichéennes, comme malheureusement de sujets en France.

    Bon courage à vous MZ pour l’année à venir.

  3. Martin dit :

    J’étais content de vous retrouver, mais quelle catastrophe que cette intervention sur l’Ukraine ! Un flot de paroles passionnées et incompréhensibles pour un auditeur moyen. Quel est votre avenir si vous manquez de réalisme ? Vous, certains, croient en l’omniscience des auditeurs ? Je ne sais rien sur l’Ukraine car je ne peux pas porter de l’attention sur tout, comment suivre ce discours avec ses multiples références étrangères, le CIA, le Kremlin, et une foule d’autres. Je ne peux agir que là où je suis, parlez-moi de ce qui me concerne. Ca n’est pas de l’égoïsme, mes moyens sont limités en action et compréhension. En laissant autant de temps de parole à ce Monsieur, je crois que vous faites fausse route.

  4. Lt Sturm dit :

    @Martin,

    Cher auditeur, Nous savons qu’il est bien difficile de tout suivre dans ce monde hyper-communiquant, monde dans lequel le trop-plein d’information nuit à toute forme de compréhension sereine. Néanmoins, ce n’est pas la première émission dans laquelle information est faite sur les initiatives de nos camarades ukrainiens.  Cela peut paraître lointain, mais le sujet préoccupe de nombreux auditeurs. Ceci n’empêche pas que nous fournissions à l’année de nombreuses émissions cadrées sur nos priorités locales et nationales. Salutations corsaires.

    @Vanderperren,

    Cher auditeur,  votre ton vitupérant nous laisse penser que votre point de vue est acquis sur ce conflit et sur la situation ukrainienne. Merci tout de même de ne pas nous prendre pour des gamins inconscients et désinformés. De plus, il semble que vous ayez bien mal écouté cette émission. Nous ne servons personnes et surtout pas le gouvernement ukrainien sur lequel nous n’avons pas plus d’illusions que sur le gouvernement français, russe ou américain? Nous soutenons les initiaves de nos camarades d’Azov, ce qui est fort différent, eux-mêmes étant en lutte contre leur gouvernement. Et pour finir, selon nos analyses du moment, il semble que dans notre pays les supplétifs soient plus à chercher du côté des suiveurs du Kremlin ou de la Maison Blanche que dans ceux qui souhaitent une alter-Europe néo-nationaliste. Dernier point et parce qu’ici ce n’est pas le Modem : Vous pouvez ne pas être d’accord, cela est naturel. Ce qui forme en revanche une barrière infranchissable entre nous c’est la courtoisie, inhérente à l’Histoire de notre pays.

  5. Palteza dit :

    Comme effleuré par Martin, dommage qu’on reste dans de la contre-mystification. Car pour combattre une mystification, il faut il me semble en venir aux faits. Or PGL ne revient sur aucun événement concret du conflit. Il est sûrement trop passionné (c’est bien pour combattre, pas pour expliquer).

    Dommage, je suis sur que la vérité est sûrement plus dans son camp, au pire entre les 2. Le camp béat pro-russe à le mérite de balancer des faits (qu’ils soient bidons est autre chose) pour écrire son roman. Il faudrait se donner la peine de les contrer sur ce terrain, car les lascars ont de l’avance …

    Bonne rentrée à toute l’équipe de MZ !!!

  6. Nicolas dit :

    Lamentable votre soutien au gouvernement illégitime de Kiev, je ne vais même pas prendre la peine de discuter le point de vue avancé tant il est proche du degré zéro de l’analyse. Continuez à jouer les sous-fifres des manipulateurs, visiblement l’histoire ne vous a rien appris.

    Vous pourriez peut être au contraire nous présenter vos arguments. Même si je pense que nous les avons déjà entendus. La sphère réactionnaire ayant déjà largement propagé ses théories sur l’Ukraine avec sa vision pro russe des choses. Personnellement, je suis très content qu’une personne provenant du milieu, je précise, défende une telle position. Je ne me suis pas intéressé en profondeur à cette affaire et il est vrai que j’ai pu avoir une vision pro russe des choses mais sans vraiment aller plus loin que ça. Donc de comprendre un peu mieux la situation avec un point de vue qui est très peu entendu, je trouve ça très bien, voir salutaire. Après peut être  l’on peut largement trouver à redire sur les propos de PGL, c’est certain. Il n’empêche,  son intervention m’a été utile afin d’élargir ma vision sur les événements en Ukraine. D’ailleurs cela m’a incité à me renseigner plus avant sur cette  question. N’est ce pas le but de MZ ? Présenter des points de vue différents, des visions politiques, géopolitiques et historiques différentes, en somme attiser la curiosité de ses auditeurs et éviter qu’ils ne se prélassent dans un certain confort intellectuel…

  7. Aryosophe dit :

    L’Ukraine. Encore. Ne serait-ce que pour renouveler notre soutien aux nationalistes radicaux du pays. Une émission utile donc. En revanche, le choix de la formule, celle du plaidoyer monocentrique, est discutable. Au moins sur la forme. Le volubile PGL doit pouvoir maitriser sa faconde sans l’affadir ! Il doit donc pour cela savoir articuler. C’est un minimum lorsqu’on prétend pouvoir « parler dans le poste » ! Un bel accent, même à « couper au couteau », parfait ! Mais lorsqu’il s’agit d’expliquer, de convaincre, on fait en sorte de ralentir le débit afin d’être compréhensible. Rien d’insurmontable, en somme ! 

  8. tlx50 dit :

    Quel gâchis… Je me réjouissais d’entendre à nouveau PGL, même si le sujet ne me passionne pas, mais son débit de mitrailleuse chaotique lors de cette émission rend le message totalement impossible à suivre, et ce n’est pas faute d’avoir par le passé écouté nombre de ses interventions. Cette fois, c’est trop difficile. On entend bien que PGL est à cran ou sous le coup d’une émotion trop vive. Une idée serait de remplacer le café par de la camomille et de refaire l’émission sereinement (pourquoi pas sur deux émissions ?) afin de permettre aux auditeurs de profiter de ce qui pourrait s’y dire d’intéressant. Bonne continuation.

  9. Palteza dit :

    Pour prolonger mon propos, l’essentiel maintenant n’est pas dans l’analyse des événements (ça reste important mais secondaire par rapport à nos enjeux), mais dans ce que ça a engendré, avec l’organisation politique et de terrain d’Azov (développé dans la 2ème partie d’émission à venir si j’ai bien compris ?).
    On a bien plus à apprendre à ce niveau qu’une quelconque analyse géopolitique de plus.

  10. Beru dit :

    Merci pour la reprise des hostilités radiophonique sur MZ.

     

    Juste un peu déçu du long monologue de M. PGL dont on se doute qu’il est là pour répondre au bouquin de Cerise. Le point de vue de PGL se comprend, se tient, est cohérent mais parfois biaisé par les attache personnelle de PGL. En effet comme disait l’autre de Moscou: les faits sont têtus… D’ailleurs on a senti qu’il n’était pas très à l’aise sur la question du financement de ces régiments très bien équipés et entrainés. On sait combien peut coûter l’entretien d’une armée efficace (solde, armement, entretien des familles endeuillées)! Il faut suivre l’argent quand bien même le dévouement des troupes est sincère et totale. Tout n’est pas à jeter dans ce qu’il présente mais l’émission aurait gagné en intérêt si un contradicteur aurait pu débattre. On aurait tendu vers la vérité. Mais est ce possible sur des sujets aussi clivants?….

     

    Quoi qu’il en soit des gens dans d’autres pays s’engagent, se battent pour des Principes et ça, depuis notre canapé derrière un clavier, quelque soit notre point de vue sur l’Ukraine ça se respecte!!!

  11. Tchiiip dit :

    @tlx50

    Oui je suis bien d’accord avec vous. On voit bien que PGL fait beaucoup dans l’émotionnel quand il parle de l’Ukraine, d’où son manque total d’objectivité sur le sujet. (Je précise que je ne suis absolument pas pro-russe)

  12. A B dit :

    La mentalité Mad max, Fight Club… dans laquelle on a été mariné depuis le 11/09, commence à prendre fin, l’avenir est avec vous, bonne continuation!

  13. Hannibal Smith dit :

    PGL secoue le Cerisier, une émission placée sous le signe du clafoutis !

  14. Juno dit :

    Dites moi Méridien Zéro.

    Y a un putsch chez vous?

    Non je demande ça parce que c’est consternant.

    Vous voilà où finalement vous deviez être , au côté de Sorros et béchamel.

    Allez hop un média en moins.

    Triste.

  15. Palteza dit :

    @Juno

    S’il y a un putsch ici, c’est vos capacités cognitives réduites qui essayent de prendre le dessus sur quelque chose qui vous dépassent.
    Arriver en 2 phrases à invoquer Soros et BHL, décréter la mort d’un média, il faut en tenir une bonne couche, pour rester très poli.

  16. Juno dit :

    #Palteza

    Vous ce ne sont plus des couches c’est carrément des plaques sédimentaires.

    Allez je vais être un gentil comme vous les aimez.

    Regarde qui est Kolomoiski. Qui finance ces pseudos patriotes , justes gansters et qui tentent devfaire de l’entrisme jusqu’en France.

    Nationaliste de pacotille.

    J’espère qu’une fois saoul, ils vous mettront une raclée.

  17. Caïn_Marchegris dit :

    Une émission très intéressante. Je n’ai, pour ma part, eu aucun mal à suivre PGL, dont ni l’accent ni le débit de parole ne m’ont gêné.
    J’ai quelques réserves sur Azov, plus précisément sur certains éléments qui sont profondément russophobes (même s’ils ne représentent pas la majorité), ce qui n’est pas un positionnement des plus constructifs. Ceci étant, par ses valeurs, sa symbolique, et ses actes, cette initiative m’est naturellement et profondément sympathique, dans son ensemble.
    L’Intermarium/Organisation Paneuropa est aussi un projet intéressant, mais qui doit tendre vers une extension à toute l’Europe, Russie comprise, et non pas se poser comme une alliance d’Etats tampons entre l’Ouest décadent et le grand méchant Russe, stratégie qui affaiblierait objectivement notre continent au profit des EU. Un Intermarium couplé à un Interoceanum, en somme.
    Sur un point plus particulier, il faut tout de même noter que le représentant bélarussien à la conférence Intermarium/Paneuropa, Ales Lahvinets (projet « Dzeya » et mouvement « Za Svabodu »), ne semble partager que peu de nos idées. Pour avoir pu discuter récemment avec lui, il m’a semblé être un pro-UE, libéral économiquement et sociétalement, russophobe, nationaliste civique.

  18. Palteza dit :

    @Juno

    Vous choppez un gars qui essaye de manipuler les troupes et vous faîtes une conclusion sur tout un mouvement ? Evidemment qu’il y a des influenceurs qui essayent de détourner les forces, il y en a dans chaque conflit, c’est une nouvelle ?

    Et donc tout ce qui se met en place chez les natio’ ukrainiens est à jeter à partir de votre super constat googlisé ? Allez leur dire ça, ils riront bien fort (au mieux) …

    Ça me fait penser aux mecs qui postent 3 pelés brandissant un drapeau nazi pour dire « vous voyez, c’est des nazis ». Le même genre qui parle de false flag à tout bout de champ. Mais ça sélectionne les faux drapeaux qui rentrent dans le champ de leur conscience, pas au délà …

    Je sais pas où est la vérité, il y a surement des jeunes idiots nostalgiques du nazisme, votre bonhomme finance surement pour essayer de mieux manipuler, mais conclure sur un tout un conflit à partir de ce genre de constats, ça s’appelle de la paresse intellectuelle, pour rester poli encore. Surtout quand on voit ce qui se met en place à côté …
    Mais bon c’est plus facile de penser que les choses sont binaires et tout jeter/garder. On passe au dossier suivant plus vite … feignasse !

  19. Archibald dit :

    Des Européens qui tuent d’autres Européens en ressassant de vieilles histoires qu’ils n’ont même pas connu eux-même. Spectacle macabre, grotesque, pitoyable… Voila bien la bêtise crasse du nationalisme, idéologie du XIXème siècles qui a porté ses fruits dès 1914 en faisant chuter tout un continent dans une lutte fratricide et que vous mettez en avant! Mais qu’espérez vous!? Vous en voulez encore?

    Je suis régulièrement vos émissions qui sont généralement intéressante voir passionnante, mais il serait tant de passer du romantisme au réalisme si nous voulons sauver l’Europe. Et de s’occuper de ses affaires aussi! Parce que les Suédois qui s’imaginent venger Charles XII en allant dans le Donbass ferait mieux de faire du ménage chez eux, par exemple.

    Il y aurait tant à dire, je ne vais pas me lancer dans un commentaire fleuve, mais franchement gardez la tête froide.

  20. Nicholas dit :

    C est intéressant .Ca á le merite d élargir la vision.  Pas sûr de quoi en penser pour être honnête. Les intervenants sont un peu trop dans l émotionnel.  Cet article vient de paraitre :
    https://www.unz.com/item/the-crooks-the-clowns-and-the-nazis-a-dynamic-analysis/

    Malgré le titre dégueulasse, cet article pose de vrais questions. Sur des événements en Ukraine.  Maintenant (27/10/17) . Merci Mz pour tout le travail.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.