Emission n°326 : « Qui connaît Wyndham Lewis ? »

On vit une époque formidable : « Chronique du 2 janvier 2018 »
2 janvier 2018
On vit une époque formidable : « Chronique du 8 janvier 2018 »
8 janvier 2018

Ce soir, La Méridienne vous propose sa première émission de l’année consacrée à l’écrivain Wyndham Lewis, peintre et écrivain britannique méconnu, aux options politiques controversées… Bref, un client de choix pour MZ ! Il se trouve que Wyndham Lewis bénéficie d’un regain d’intérêt, entre réédition de son roman Tarr par les éditions Pierre-Guillaume de Roux et exposition de ses oeuvres au Royaume-Uni. Pour en parler,  François Bousquet de la revue Eléments et Daoud Boughezala qui sévit dans Causeur.

A la barre Mahaut et JLR, à la technique JLR.

 

3 Commentaires

  1. Caïn_Marchegris dit :

    Excellent !

    Ces émissions centrées sur un personnage parfois méconnu sont toujours passionnante, qu’il s’agisse de Codreanu, de Wyndham Lewis, ou d’autres. En espérant pouvoir en écouter de nouvelles (Ezra Pound ?).

  2. Athos dit :

    Entièrement d’accord avec François Bousquet : incuriosité française pour la littérature étrangère. Un éditeur pourrait se faire des couilles en or rien qu’en traduisant , éditant, et faisant la promotion de chef d’œuvres étrangers non encore traduits dans notre langue.

    J’ai lu de Wyndham Lewis un recueil d’articles sortis chez l’Age d’Homme. Fantastique la manière dont il se moque de tout, avec l’ironie anglaise approprié. Je recommande en effet cet auteur si méconnu en France.

  3. Fabrice Framboise dit :

    Lettre ouverte à Méridien Zéro

    Cher Méridien Zéro,

    Votre radio a-t-elle perdu son âme en 2017 ? Vos émissions sont de plus en plus irrégulières
    et maintenant vous vous transfomez en Radio Libertés en invitant Bousquet (du magazine Éléments)
    et Boughezala (du magazine Causeur) qui sont des intervenants de TV Libertés : Cf. Le plus d’Éléments et Bistro Libertés.
    Où sont passés le Panorama Actu et l’émission de fin d’année ?
    Réveillez-vous avant de disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*