Orages d’Acier #37 – “Art contemporain et politique”
17 octobre 2016
Emission n°285 : “Une fin du monde sans importance ?”
28 octobre 2016
Tout afficher

Emission n°284 : “Vous reprendrez bien un peu de césium ?”

Ce soir, Méridien Zéro vous propose un entretien avec un vieil ami de la radio, en l’occurrence Piero San Giorgio, pour évoquer son dernier ouvrage NRBC. Survivre aux événements nucléaires, radiologiques, bactériologiques et chimique, paru aux éditions du Retour aux sources. Ce sera l’occasion pour nous de revenir sur les événements de ces derniers jours et de revenir sur la notion d’effondrement.

A la barre, PGL et à la technique, JLR.

A écouter sur RBN, Kebeka Liberata et en podcast.

1 Commentaire

  1. PasD'Amalgame1000mg dit :

    Ce commentaire ne va pas concerner l’émission ci-dessus, mais dans le cadre de vos émissions de commentaires des médias, je me permets de vous mettre en lien un article qui m’a tout bonnement fais halluciner :

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/haute-garonne/toulouse/certains-vos-commentaires-facebook-arrivee-migrants-region-sont-insupportables-1117723.html

    Donc voilà, une rédaction régionale de l’audiovisuel publique qui se permet d’afficher ouvertement son mépris de façon pas du tout péremptoire pour les opinions exprimant la défiance et mettant en garde sur ce qui peut se passer exemple allemand à l’appui , et à l’opposé couvrir d’éloges les consciences éveillées, et supérieures des gens favorables à l’accueil des vagues de “migrants”…

    Les journalistes ne sont pas neutres, peuvent prendre partis face aux informations qu’ils relayent, bon très bien, mais bon on est supposément en démocratie, liberté d’expression, pluralité des opinions, ces gens ont un minimum d’intégrité, et à ce moment là, vu que le tout tourne avec le financement publique, il serait logique que les rédactions du groupe france télévision accueil des journalistes avec une sensibilité en phase avec une partie non négligeable de la population sur ces thèmes.
    Cohérents en rien, partisans en tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *